Sur le structuralisme

« Si, pour échapper à l’illusion subjectiviste qui réduit l’espace social à l’espace conjoncturel des interactions, c’est-à-dire à une succession discontinue de situations abstraites, il faut construire, comme on l’a fait, l’espace social en tant qu’espace objectif, structure de relations objectives qui détermine la forme que peuvent prendre les interactions et la représentation que peuvent en avoir ceux qui s’y trouvent engagés, il reste qu’il faut dépasser cet objectivisme provisoire qui, traitant les faits sociaux comme des choses, réifie ce qu’il décrit: les positions sociales qui se présentent à l’observateur comme des places juxtaposées, partes extra partes, dans un ordre statique, posant la question toute théorique des limites entre les groupes qui les occupent, sont inséparablement des emplacements stratégiques, des places à défendre et à conquérir dans un champ de luttes. »

BOURDIEU, Pierre. La distinction. Critique sociale du jugement. Paris : Éditions de Minuit, 1979, p. 271-272.