Être capable de situer le conflit

« Nous devons de toute urgence remplacer notre vision de notre situation et de nous-même, fondée avant tout sur l’analyse du système économique, par une construction différente qui oppose le point de vue de l’ordre dominant à la volonté d’agir de ceux qui se refusent à le subir. Il faut pour cela définir le pouvoir dont ils veulent se libérer mais être également capable de situer le conflit où ils sont engagés à l’intérieur du champ culturel, d’une représentation des enjeux du conflit qui soient communs aux adversaires en présence – ce que j’ai toujours considéré comme un élément nécessaire de la définition des mouvements sociaux. »

TOURAINE, Alain. La fin des sociétés. Paris : Éditions du Seuil, 2013, p. 341 (La couleur des idées).